Agissons pour notre territoire

Espace Entreprises
Formation continue
logo_GGA.png
Le Lycée met en place plusieurs formations.
Réunions d'information
tous les vendredis
à 9h00
Lycée Senez
Affiche_GRETA_TB_mecanique.jpg
Affiche_GRETA_TB_Patissier.jpg
Affiche_GRETA_TB_charcutier_traiteur.jpg
Affiche_GRETA_bar_brasserie.jpg
pour tout renseignement 
contacter
Mme Hauspié (GRETA)
03.21.77.22.32 ou 22.33
ou
UFA

logo-cfa-clean.png

LOGO_UFA_COUL.jpg

apprentissage.jpg

Pour tout renseignement sur l'UFA du Lycée Senez : 03.21.77.35.99 (Mme Baude ou Mme Choquet)

Nos partenaires

logo_csf.jpg       

logodeltavenir-petit.jpg

logosentreprises.png

Comité Grand Lens

Une offre de services pour les entreprises du territoire

LogoComiteeGrandLens.jpg

Le bassin d'éducation
cliquer ici pour accéder au site
internet du Bassin d'éducation
logo_bassin.png
Visites

 1832967 visiteurs

 18 visiteurs en ligne

Toutes les Nouvelles
Planning des stages en entreprises - le 03/09/2018 - 13:04

Voici le planning des stages en entreprises pour les élèves du lycée
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Stages2018-2019.jpg

Lire la suite Lire la suite

Voici le planning des stages en entreprises pour les élèves du lycée
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Stages2018-2019.jpg

Fermer Fermer


La Voix du Nord - 08 juillet - le 09/07/2018 - 16:58

Le CAP cuisine en alternance, c’est nouveau au lycée Senez!

Vous aimez mettre la main à la pâte et souhaitez en faire votre métier ? Dès la prochaine rentrée de septembre, le CAP cuisine est l’une des onze nouvelles formations diplômantes proposées par le CFA académique de Lille. Le CAP cuisine sera dispensé au lycée professionnel Senez dans le cadre de la formation en alternance.

Isabelle Conynck | 

Durant leur formation, les élèves de CAP cuisine pourront bénéficier de plateaux techniques et d’un restaurant pédagogique. PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ

Durant leur formation, les élèves de CAP cuisine pourront bénéficier de plateaux techniques et d’un restaurant pédagogique. PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ - VDNPQR

   

1L’école des pros

Le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) cuisine en alternance vient étoffer la carte des formations existantes (restauration collective puis service en salle). Il se prépare en deux ans pour les jeunes sortis du cycle de 3e et en un an pour les élèves titulaires d’un bac ou diplôme supérieur. Les enseignements sont identiques à la formation initiale mais adaptés à l’alternance : ils mixent enseignements généraux et professionnels. L’enseignement général est de 462 heures sur les deux ans. L’enseignement professionnel de 378 heures se focalise sur les travaux pratiques, la production culinaire, l’hygiène encadré par un maître d’apprentissage en entreprise, «  un atout pour une première expérience en entreprise  », souligne Christophe Kesmaecker, coordinateur pédagogique au CFA de Lille.

2 - Le pied à l’étrier

Le CAP est destiné «  à tous de la sortie du collège jusqu’à 30 ans inclus  » puis il doit être «  déclaré apte au travail à effectuer en entreprise  ». Le jeune signe un contrat d’apprentissage avec un employeur et passe du statut d’élève à celui d’employé avec des responsabilités. Il s’engage à suivre treize semaines en centre de formation et trente-quatre semaines en entreprise.

3 - Vers la vie active

Ce CAP apprend les bases de la cuisine traditionnelle et délivre « une première qualification professionnelle reconnue par la profession  », précise Lucie Decasemacker, développeur apprentissage. Diplôme en poche, le jeune cuisinier pourra intégrer un restaurant traditionnel, la restauration collective ou encore les sociétés de l’industrie hôtelière en tant que commis de cuisine avant d’évoluer au poste de cuisinier.

L’élève peut aussi poursuivre ses études, se perfectionner, se spécialiser avec un bac pro cuisine ou commercialisation et service de restauration, un BP charcutier-traiteur ou choisir une mention complémentaire en sommellerie, dessert, employé traiteur. En plus de notions de techniques culinaires, il disposera de compétences organisationnelles et pourra prétendre à des postes à responsabilité.

4 - Fainéant, s’abstenir !

Les cuisiniers sont à la mode mais le boulot reste moins glamour qu’à la télé. C’est un métier dur au rythme soutenu pendant et après la formation. Les meilleurs ingrédients pour devenir cuisinier : motivation, rigueur, ne pas compter ses heures, savoir travailler sous pression. À la clef, du travail assuré et de belles opportunités d’évolution en France et à l’étranger où la cuisine française a toujours son aura.

Les intérêts de l’apprentissage

–  Apprendre un métier sur le terrain  : l’apprenti profite de toute la logistique réservée aux apprenants et lycéens : des plateaux techniques, quatre cuisines pédagogiques dont une pâtisserie, un restaurant pédagogique et une brasserie.

–  Accompagnement sans contrôle final  : le maître d’apprentissage assure le suivi de la formation et la transmission des compétences. Les épreuves sont réalisées en cours de la formation «  le lycée a obtenu quasi 100 % de réussite toutes disciplines confondues  ». L’apprentissage, c’est enfin deux jours au lycée et le reste en entreprise.

–  Des études rémunérées  : la rémunération est en pourcentage du SMIC et varie selon l’âge de l’élève et son niveau d’études. Le salaire est exonéré de charges sociales, le salaire brut est donc le même que le salaire net.

–  Un pied dans l’entreprise  : le but de l’entreprise est souvent d’embaucher le jeune à l’issue de l’alternance qui est «  une voie royale pour accéder à l’emploi car Senez a 70 % de taux d’insertion dans les 6 mois  » affirme le coordinateur.

Lire la suite Lire la suite

Le CAP cuisine en alternance, c’est nouveau au lycée Senez!

Vous aimez mettre la main à la pâte et souhaitez en faire votre métier ? Dès la prochaine rentrée de septembre, le CAP cuisine est l’une des onze nouvelles formations diplômantes proposées par le CFA académique de Lille. Le CAP cuisine sera dispensé au lycée professionnel Senez dans le cadre de la formation en alternance.

Isabelle Conynck | 

Durant leur formation, les élèves de CAP cuisine pourront bénéficier de plateaux techniques et d’un restaurant pédagogique. PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ

Durant leur formation, les élèves de CAP cuisine pourront bénéficier de plateaux techniques et d’un restaurant pédagogique. PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ - VDNPQR

   

1L’école des pros

Le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) cuisine en alternance vient étoffer la carte des formations existantes (restauration collective puis service en salle). Il se prépare en deux ans pour les jeunes sortis du cycle de 3e et en un an pour les élèves titulaires d’un bac ou diplôme supérieur. Les enseignements sont identiques à la formation initiale mais adaptés à l’alternance : ils mixent enseignements généraux et professionnels. L’enseignement général est de 462 heures sur les deux ans. L’enseignement professionnel de 378 heures se focalise sur les travaux pratiques, la production culinaire, l’hygiène encadré par un maître d’apprentissage en entreprise, «  un atout pour une première expérience en entreprise  », souligne Christophe Kesmaecker, coordinateur pédagogique au CFA de Lille.

2 - Le pied à l’étrier

Le CAP est destiné «  à tous de la sortie du collège jusqu’à 30 ans inclus  » puis il doit être «  déclaré apte au travail à effectuer en entreprise  ». Le jeune signe un contrat d’apprentissage avec un employeur et passe du statut d’élève à celui d’employé avec des responsabilités. Il s’engage à suivre treize semaines en centre de formation et trente-quatre semaines en entreprise.

3 - Vers la vie active

Ce CAP apprend les bases de la cuisine traditionnelle et délivre « une première qualification professionnelle reconnue par la profession  », précise Lucie Decasemacker, développeur apprentissage. Diplôme en poche, le jeune cuisinier pourra intégrer un restaurant traditionnel, la restauration collective ou encore les sociétés de l’industrie hôtelière en tant que commis de cuisine avant d’évoluer au poste de cuisinier.

L’élève peut aussi poursuivre ses études, se perfectionner, se spécialiser avec un bac pro cuisine ou commercialisation et service de restauration, un BP charcutier-traiteur ou choisir une mention complémentaire en sommellerie, dessert, employé traiteur. En plus de notions de techniques culinaires, il disposera de compétences organisationnelles et pourra prétendre à des postes à responsabilité.

4 - Fainéant, s’abstenir !

Les cuisiniers sont à la mode mais le boulot reste moins glamour qu’à la télé. C’est un métier dur au rythme soutenu pendant et après la formation. Les meilleurs ingrédients pour devenir cuisinier : motivation, rigueur, ne pas compter ses heures, savoir travailler sous pression. À la clef, du travail assuré et de belles opportunités d’évolution en France et à l’étranger où la cuisine française a toujours son aura.

Les intérêts de l’apprentissage

–  Apprendre un métier sur le terrain  : l’apprenti profite de toute la logistique réservée aux apprenants et lycéens : des plateaux techniques, quatre cuisines pédagogiques dont une pâtisserie, un restaurant pédagogique et une brasserie.

–  Accompagnement sans contrôle final  : le maître d’apprentissage assure le suivi de la formation et la transmission des compétences. Les épreuves sont réalisées en cours de la formation «  le lycée a obtenu quasi 100 % de réussite toutes disciplines confondues  ». L’apprentissage, c’est enfin deux jours au lycée et le reste en entreprise.

–  Des études rémunérées  : la rémunération est en pourcentage du SMIC et varie selon l’âge de l’élève et son niveau d’études. Le salaire est exonéré de charges sociales, le salaire brut est donc le même que le salaire net.

–  Un pied dans l’entreprise  : le but de l’entreprise est souvent d’embaucher le jeune à l’issue de l’alternance qui est «  une voie royale pour accéder à l’emploi car Senez a 70 % de taux d’insertion dans les 6 mois  » affirme le coordinateur.

Fermer Fermer


PRONOTE

pronote.jpg

Espace Personnels

intrasenez.png
Réseaux Sociaux
LE CDI
Réserver votre repas

Réservez votre, repas jusqu'à 15 jours à l'avance, en cliquant ci-dessous !

logoRESERVATIONCANTINE.png
Les menus du restaurant scolaire sont
consultables sur PRONOTE

Asso des anciens
Vous êtes un ancien du lycée ?
rejoignez l'Asso Senez

inscrivezvous.png

La cuisine pédagogique

DÉCOUVREZ LES FICHES TECHNIQUES ET VIDÉOS

DE QUELQUES RECETTES INCONTOURNABLES

pigeon_farci_a_la_creme_de_morilles.jpg
Restopratique
patisspratique.jpg
Patisspratique

Localisation